Nouvelle Constitution : le monde académique et les organisations de presse se succèdent devant les Conseillers nationaux

Les locaux du Conseil National de la Transition ne désemplissent pas depuis le 15 mai dernier, jour du lancement du débat d’orientation constitutionnelle en prélude à l’élaboration de la Constitution. Ce lundi 29 mai 2023, c’était le tour du monde académique et les organisations socio-professionnelles des médias de passer devant la représentation nationale pour faire leurs propositions.

 

Parmi les recommandations des acteurs du monde académique figurent notamment, la réforme du système éducatif guinéen pour une meilleure qualification des ressources humaines, le respect strict des principes d’humanisme et de probité dans la solidarité gage de l’unité nationale et de la fraternité.

 

Institutionnaliser les assises nationales,  moderniser l’administration à travers l’informatisation du fichier du personnel de l’administration publique,  introduire l’enseignement des langues nationales dans les programmes scolaires, mettre en place une CENI technique, garder le régime présidentiel avec des pouvoirs limités du Président de la République, la détermination du nombre de portefeuilles ministériels par la Constitution, ouvrir les candidatures indépendantes aux élections nationales et locales, renforcer la décentralisation pour une meilleure efficacité de l’exécutif local, etc.

De leurs côtés, les représentants des organisations de médias ont insisté sur le respect de la liberté d’expression et de presse sans exclusive, considérer les atteintes portées à la presse par les hauts commis de l’État, comme faute lourde, obliger le Président de la République à animer deux conférences de presse annuelles( janvier-juin) pour dresser l’état de la nation, renforcer la légitimité de la Haute Autorité de la communication (HAC) en y intégrant le syndicat de la presse privée,  élire le président de la HAC par ses pairs, un seul représentant du Président de la République au lieu de trois actuellement au sein de la HAC, supprimer le ministère de l’information et de la communication, faire élire les dirigeants des médias publics par le personnel, institutionnaliser le journalisme d’investigations, coupler les élections ( nationales et locales), remplacer les régions administratives par les régions naturelles avec des Gouverneurs élus, éliminer la double nationalité pour les postes électifs et dans l’armée, limiter la durée du mandat Présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois, instaurer un poste de vice-président de la République,  encourager le mariage mixte, la non limitation de l’âge aux élections,  élire les députés uniquement à l’uninominal, coupler les élections et respecter le cycle électoral, etc.

Cellule de Communication