Célébration de la nativité du Christ : Dr Dansa KOUROUMA, le père Noël des enfants orphelins et démunis de Guinée

Le Président du Conseil National a communié ce lundi 25 décembre 2023 avec les enfants orphelins et démunis au palais du Peuple. C’était à l’ occasion de la célébration de la fête de Noël qui marque pour les fidèles chrétiens, la naissance du Christ. Comme d’habitude, Dr Dansa KOUROUMA a encore fait parler son cœur en faveur des tout-petits à travers une cérémonie spéciale de remise de cadeaux.

 

La rencontre a mobilisé dans le hall du palais du peuple, outre le Président du CNT, les membres du bureau et du cabinet du CNT, des Conseillers nationaux, des cadres de l’administration parlementaire ainsi que plusieurs orphelinats venus des centres d’accueil des enfants en situation difficile de la capitale.

La cérémonie de remise a démarré par une exhortation de mon seigneur Jacques Boston sur la signification de la fête de Noël. Il dira que la fête de Noël est en premier, une fête des enfants. « C’est la naissance de l’enfant Jésus, la lumière du monde » dira t-il.

 

Le Président de l’organe législatif de la Transition a apporté pour chaque enfant, des cadeaux de diverses natures.

Ils sont au total, 300 enfants venus des centres des aveugles et malvoyants de Taouyah, d’aide aux enfants déshérités de Kobayah marché, de l’orphelinat CASOG de Foulamadina et de l’école des sourds muets de Boulbinet.

 

La séance a été également marquée par des cantiques religieux et une prestation de l’artiste Fodé KOUYATE.

 

Ce geste du Président du Conseil National de la Transition vient s’ajouter aux nombreuses actions en direction de cette couche vulnérable. C’est le cas par exemple de la récente tournée humanitaire en collaboration avec la Fondation Al Mansour de la Tchétchénie où plus de mille 500 élèves issus des zones rurales et orphelinats, ont reçu des kits scolaires, des denrées alimentaires et bien d’autres précieux cadeaux. Faut-il aussi que le Président du CNT parraine le centre Sogué de Taouyah.

Zézé Pierre GUILAVOGUI

LFI 2024 : le Ministère du commerce défend en commission, son projet de budget 2024

Après la présentation du projet de Loi de finances initiale 2024, au CNT par le pool financier du gouvernement, ce dimanche 24 décembre 2023, en compagnie de ses cadres, la ministre du Commerce de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Mme Louopou Lamah a été reçue dans la Salle du 28 Septembre du Palais du Peuple, par des Conseillers nationaux de la Commission Affaires Economiques et Développement Durable du CNT. Objectif, expliquer l’utilisation du Budget alloué à son département en 2023, les difficultés rencontrées pendant cette période mais aussi des perspectives relatives au projet de Loi de finances initiale 2024. 

A l’entame, la Ministre du Commerce a remercié et félicité les honorables Conseillers nationaux pour dit-elle: « leur travail acharné dans le cadre des travaux parlementaires et du contrôle de l’action gouvernementale. Donc, je vous en félicite et vous demande de continuer sur cette lancée ».

 

Elle a, ensuite passé la parole au Directeur Administratif et Financier de son département, Mohamed Kelafa Camara pour la présentation du document auquel « tous les cadres ont été associés » dans son élaboration.

 

Selon M. Camara : « à la date du 30 novembre 2023, le taux d’exécution du Budget du Ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME est de 89%. Un budget qui s’élevait à 163 780 853 000 GNF. Et au total, nous avions identifié neuf (9) projets au compte de l’année 2023, qui ont bénéficié effectivement de crédits ». Même si poursuit-il, « ces projets ont connu des taux d’engagements élevés, le paiement pour leur finalisation tarde encore. Cela à cause du faible taux de décaissement ; la lourdeur dans le cadre du traitement des dossiers etc. » a-t-il déploré.

 

Parlant du budget de la PLFI 2024, il dira que le Ministère du commerce, de l’industrie et des PME sollicite a obtenu cette année : « Un montant de 180 679 802 000 GNF soit une augmentation de 12 milliards à celui de l’année 2023, afin de pouvoir réaliser nos nouveaux projets identifiés. Mais, notre département a une projection de mobilisation de 187 703 205 000 GNF en matière de collectes de recettes fiscales à travers nos directions » a-t-il informé.

 

Au sortir de la rencontre la ministre a déclaré ceci : « nous étions venus répondre à l’invitation des Conseillers nationaux au sujet de l’utilisation du budget antérieur ainsi que la projection de celui de 2024. Donc, nous nous sommes prêtés à cet exercice de redevabilité et nous avons présenté la situation de la LFI 2023, la LFR 2023 et la LFI 2024 en indiquant les points forts et les points faibles. Cest-à-dire en nous auto évaluant ; chose que les Conseillers nationaux ont apprécié la performance du ministère du commerce, de l’industrie et des PME tout en formulant des recommandations » a telle souligné.

 

S’agissant de la nouveauté et des perspectives, la ministre a dit que : « nous avons pu inscrire cette fois-ci deux nouveaux projets au niveau de l’investissement notamment, celui relatif à l’étude liée à la relance des unités industrielles financée 100% par le Budget national » a-t-elle ajouté.

 

A noter qu’en réponse aux préoccupations du département exprimées, le Président de la commission Affaires Economiques et Développement Durable du CNT, Dr Alpha Abdoulaye Diallo a dit que ces difficultés sont transversales avec les autres ministères, mais promet de s’impliquer avec ses collègues Conseillers nationaux au niveau du pool financier pour y remédier. C’est sur une d’espoir que la séance a été levée.

 

Oumar M’Böh

PLFI 2024: le budget du Ministère des sports enregistre une baisse

Le Ministère de la jeunesse et des sports au compte de la Loi de finances initiale 2024 a bénéficié d’une allocation budgétaire de 444 milliards 539 millions 278 mille franc guinéen. Un montant en légère baisse par rapport à l’enveloppe lors de la LFR 2023 qui était de l’ordre de 761 milliards 592 millions 633 mille franc guinéen. Soit une diminution de plus de 317 milliards.

Le Ministre de la jeunesse et des sports entouré des cadres de son département étaient Dimanche 24 Décembre 2024 devant les Conseillers nationaux de la commission Santé Education Affaires sociales et culturelles pour solliciter l’appui de la représentation nationale.

 

Lansana Béa DIALLO, plaide auprès des Honorable Conseillers nationaux pour la mise à disposition de son département des ressources suffisantes pour la création des conditions favorables à l’organisation des activités sportives et la prise en compte effective des projets et programmes en faveur des jeunes.

 

Toutefois, les Conseillers nationaux ont tout d’abord tenu à être édifiés sur la gestion du budget 2024 . En réponse, le Ministre Lansana Béa DIALLO a énuméré quelques actions phares menées par son équipe.
Concernant le Volet jeunesse par exemple, le Chef du gouvernement note entre autres:

 

– la célébration de la journée nationale du Volontariat ;
– le renforcement des capacités de 450 PME dans les différentes régions du pays,
– le lancement du Projet d’insertion par corps de métier de 2000 jeunes,
– le recrutement de 4 entreprises pour le pavage des rues de la Préfecture de Kouroussa….

 

S’agissant du volet sport , le Ministre Béa Diallo se félicite de la réalisation de plusieurs autres grands chantiers et les honneurs grâce à des trophées obtenus par certaines équipes nationales guinéenne dans plusieurs disciplines :

 

Au plan infrastruturel :
– lancement des travaux de rénovation des stades de Nongo et du 28 Septembre pour le remise à niveau conformément aux normes CAF et FIFA,
– le lancement de la construction de 8 stades de proximité et de 3 maisons des jeunes à Conakry et à l’intérieur du pays,
– la vulgarisation de la loi sur le sport et les activités sportives,
– la qualification du Syli national à la Coupe d’Afrique des Nations de football en côte d’Ivoire.

 

A ce niveau, le Ministre des sports souligne qu’une inscription de plus de 85 milliards de franc guinéen existe dans le budget total de son département au titre des dépenses du personnel , des primes des sportifs , des anciennes gloires du sport, le salaire de l’entraîneur du Syli national A et des primes relatives à la participation de la Guinée à cette CAN.

 

Selon le Monstre, cette dotation représente 19, 63 % du budget global de son département.
Lansana Béa DIALLO soiuhaite que le budget de la participation de la Guinée à cette Coupe d’Afrique soit examiné indépendamment du budget global du Ministère.

 

Dans l’atteinte des objectifs assignés par le gouvernement, le Ministre des sports expriment des besoins et plus de moyens pour faire face aux défis. Car selon lui, la sous évaluation des besoins suivant la spécificité du département, la non prise en compte de la vulgarisation du sport à la base, le retard dans le processus de délivrance des ordres de missions, le retard dans le paiement des primes des sportifs, la faiblesse des régulations budgétaires ou encore le non paiement des arriérés des partenaires tenanciers des agences de voyage et Hôtels sont autant de défis à relever.
Lansana Béa DIALLO estime que pour circonscrire l’impact des improvisations, qu’il faut prendre en compte le Plan d’action des compétitions sportives.

 

Au terme des échanges, le ministère de la jeunesse et des sports par la voix de son premier responsable, s’est engagé à mettre à disposition des Conseillers nationaux toutes les données et autres justifs afin d’éclairer la lanterne des représentants du peuple sur la gestion et les besoins de son administration.

 

M. DIALLO a enfin attiré l’attention des Honorables Conseillers sur l’impact du drame du dépôt de carburant à Coronthie sur des services relevant de son département.

 

Il s’agit notamment des locaux de la Fédération guinéenne de football, du siège du COCAN et des bureaux de l’ ONJS.
Le coût total pour la rénovation de l’ensemble de ces locaux atteint 15 milliards de franc guinéen selon les calculs des cadres techniques et financiers du Ministère de la jeunesse et des sports.

 

Ibrahima Sory CAMARA