Occupations anarchiques des domaines maritimes : la Ministre de l’Environnement plaide pour une législation plus forte

La Ministre de l’Environnement accompagnée des cadres de son département été reçue ce mardi, 16 avril 2024 par les Conseillers nationaux, membres de la commission des Affaires économiques et du Développement Durable. Il était question pour Mme Djamy DIALLO, de venir échanger avec les représentants du peuple sur des sujets concernant les domaines maritimes.

 

Après inspection des côtes littorales par des cadres du Ministère de l’Enseignement, il a été constaté des occupations anarchiques des domaines Maritimes dans le grand Conakry. A cela s’ajoute la pollution des eaux dûe aux usines construites anarchiquement. Conséquences, des effets graves sur les animaux aquatiques, à en croire les spécialistes de la question.

 

Pour préserver et maintenir un bon climat environnemental, le Ministère de l’Environnement souhaite que les Conseillers nationaux adoptent une loi qui protège les domaines Maritimes.
Au terme des discussions, Madame la ministre a exhorté les conseillers nationaux à mener une mission conjointe avec certains départements ministériels notamment le ministère de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et de l’habitat et celui des Transports pour constater de visu les réalités du terrain. L’idée de protéger ces zones vitales pour les espèces aquatiques et de l’environnement.

 

Yema Leno

Examen de l’article 36 des Statuts de la BCRG : Des cadres du pool économique reçus par les Conseillers nationaux

Les cadres des Ministères de l’Economie et des Finances, du Budget et de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), ont été reçus ce mardi 16 avril 2024, par les Conseillers nationaux. La rencontre a eu lieu dans la salle du 28 Septembre du Palais du Peuple. Objectifs, échanger sur l’article 36 des Statuts de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) soumis par cette institution bancaire. Un article qui définit dans quel cadre la BCRG pouvait accorder des avances à l’Etat.

 

Le premier Vice gouverneur de la BCRG a expliqué les motivations des cadres actuels à soumettre au Conseil National de la Transition, cette proposition.

 

« Notre mission principale est la stabilité des prix, et en aucun cas nous devons faillir à cette mission. Donc, c’est pour cette raison que nous avons soumis au CNT, cette disposition de la loi qui a été votée par l’Assemblée nous permettant d’encadrer nos interventions vis-à-vis de l’Etat et une fois que cet encadrement est défini par le Législateur, nous devons la respecter.

Mais au cours de nos échanges, le Président du CNT, Dr Dansa KOUROUMA, nous a dit que c’est une voie que nous avons ouverte, mais qu’il y’a d’autres possibilités, d’autres potentialités que l’Etat à travers le ministère de l’Economie et des Finances devrait pouvoir explorer en augmentant les sources de recettes pour éviter toute violation de notre mission principale qui est la stabilité des prix » a-t-il expliqué.

 

C’est la Commission Plan, Affaires Financières et contrôle budgétaire qui a été saisie au fonds par la BCRG, pour l’examen de cet amendement. Après avoir examiné cette demande des cadres de la Banque Centrale, les Conseillers nationaux n’ont pas voulu donner un avis favorable. Mais plutôt faire des propositions, pour rester dans l’esprit des textes règlementaires. Le Président de cette commission, Monsieur Hamidou Camara qui a présidé la rencontre justifie les motivations du CNT : « les débats étaient houleux, car l’article 72 de Loi de Finance ne prévoit pas de concours. Donc, la BCRG ne peut pas accorder de concours ni direct ni indirect ; mais l’article 36 du Règlement Général de la Gestion budgétaire et Comptable permet quand même à la Banque centrale en fonction des conditions fixées par ses statuts d’accorder des avances à l’Etat. La mesure actuelle est de 5% pour un délai de 90 jours. L’Etat demandait qu’en cas de crises naturelles, que le CA de la BCRG soit habilité à fixer la valeur nominale. C’est-à-dire le seuil, le taux d’intérêt ainsi que la modalité de remboursement. Le CNT a trouvé que cette décision était trop osée de conférer cette prérogative au CA. Nous nous sommes dit qu’en cas de crises naturelles ou de crises économiques majeures, le conseil d’administration CA peut bien statuer sur cette question, mais nous exigeons à ce que le CA ne dépasse pas 10% qui est le critère de convergence de la CEDEAO et de 90 jours nous avons fixé le seuil à 180 jours et quant au taux d’intérêt soit le taux du marché, il a été fixé à un taux inférieur au taux directeur de la Banque centrale. Donc, c’est cette proposition que la commission de fonds a eu à faire aux autres commissions permanentes et aux cadres des ministères de l’Economie et des Finances, du Budget et ceux de la BCRG, qui ont adhéré à cette proposition » a-t-il expliqué.

 

Il faut rappeler que cette rencontre a connu la présence du Président du conseil national de la transition, Dr Dansa KOUROUMA qui, dans son intervention a affirmé que les cadres du pool économique ont transféré une responsabilité technique au CNT, qui, a son tour a une responsabilité politique sur cette question. Il a par ailleurs demandé aux cadres du pool économique d’avoir de grandes visions, d’oser faire des propositions ambitieuses de plusieurs années.

 

Oumar M’Böh

Abuja : la CEDEAO témoigne sa confiance à la Guinée et la réintègre au sein du Parlement sous-régional

Ça y est, la Guinée a officiellement repris sa place au sein du Parlement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest. C’était à l’occasion de la rentrée parlementaire de la sixième législature de l’organe sous-régional, ce jeudi 04 avril 2024 à Abuja au Nigeria. Les Conseillers nationaux désignés pour représenter le CNT au sein du Parlement de la CEDEAO étaient tous présents. Il s’agit des honorables Fanta Conté, Saran Traoré, Bademba Baldé, Fatoumata Yebhè Bah, Général Abdoulaye Keïta et Sékou Doré.

 

Tenu sous la présidence du Président de la République fédérale du Nigéria, Président de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, S.E. Bola Amed Tinubu, cet symbolise la confiance qui renaît entre les autorités guinéennes et celles des organisations internationales.

 

Pour rappel, le Parlement guinéen avait été suspendu de cette importante organisation, à la suite de la prise du pouvoir par les forces armées guinéennes, le 5 septembre 2021.

 

À peine porté à la tête de la Représentation nationale guinéenne, Dr Dansa KOUROUMA a fait du retour de la Guinée au sein de cette instance, l’un de ses objectifs majeurs. Sous le leadership du Président de la République, le Général Mamadi DOUMBOUYA, le Président du CNT a usé de son carnet d’adresses pour asseoir la conviction des chefs d’État et de Parlement, quant à la pertinence de la politique de refondation prônée par le CNRD.

 

L’aboutissement de ces négociations menées des mains de maitre par le premier responsable du Parlement transitoire, ouvre de nouvelles perspectives pour le Conseil National de la Transition dans l’exercice de sa fonction législative.

Par leur présence au sein de cette Assemblée des peuples de la Communauté ouest-africaine, les six membres du CNT vont pouvoir porter plus hauts la position du Parlement guinéen sur les grands enjeux de développement socioéconomique et politique dans l’espace ouest-africain.

 

Zézé Pierre Guilavogui

Administration parlementaire: cérémonie de passation de service et d’installation des cadres promus à des postes de responsabilités

Quelques jours après leurs nominations, les cadres promus au sein de l’Administration parlementaire, ont été installés dans leurs nouvelles fonctions respectives.

 

C’est le tout nouveau Directeur de cabinet du Président du CNT, M. Aboubacar CAMARA qui a présidé la cérémonie avec à ses côtés, le Chef de cabinet, M. Moussa FOFANA et M. Ismaël BALDÉ, nouveau Secrétaire Général Adjoint du CNT.

 

Ils sont au total sept, Directeurs Opérationnels et leurs adjoints, des Chefs de divisions et de sections, des Assistants dans les commissions permanentes, à bénéficier de la confiance du Président de l’organe législatif de la Transition, Dr Dansa KOUROUMA.

 

Le Directeur de cabinet, a transmis aux heureux bénéficiaires, les félicitations du Président du CNT. M. Aboubacar CAMARA a précisé que le choix des hommes et femmes a été fait sur des critères de compétences et de dévouement au travail. Il a également demandé aux cadres promus, de redoubler d’efforts dans leurs fonctions respectives, en vue de donner à l’Administration parlementaire, l’image d’une institution à la dimension de la vision de son Président. Car, Dr Dansa KOUROUMA, conformément aux idéaux du Président de la République, le Général de corps d’armée, Mamadi DOUMBOUYA, s’est résolument engagé dans la dynamique de refondation et de rectification, avec un objectif clair, celui de doter le pays d’institutions fortes animées par des hommes et femmes capables de répondre aux enjeux de l’heure.

 

A l’unanimité, tous les cadres promus ont remercié le Président du CNT et se sont engagés à mériter sa confiance.

 

Théophile LOUA

Religion : le Président du CNT prend part à l’inauguration de la mosquée Roi Mohamed VI de Conakry

Fruit de la coopération Guinéo-marocaine, à travers la Fondation Roi Mohamed VI des Oulémas Africains section Guinée, cette maison de Dieu a été inaugurée ce vendredi 29 mars 2024.

La cérémonie inaugurale a mobilisé autour du Président du CNT, Dr Dansa KOUROUMA et du Premier ministre, Amadou Oury BAH, des membres du Gouvernement, des religieux Marocains et Guinéens ainsi que des fidèles massivement mobilisés.

 

En fervent croyant, le Président du CNT s’est réjoui de la construction de cet édifice religieux d’une telle envergure en terre guinéenne. Pour Dr Dansa KOUROUMA, ce centre contribuera à renforcer les capacités des fidèles dans la connaissance de l’Islam qui enseigne, la soumission à Dieu, la sagesse et l’amour du prochain.

 

Située au quartier Entag Nord, dans la commune de Matoto et bâtie sur une superficie d’un hectare, cette mosquée a une capacité d’accueil de 3 mille places, dont une salle de conférence, une bibliothèque, une école coranique, un centre commercial, un département administratif et espace vert.

 

Boubacar Koyla DIALLO

148ème Assemblée générale de l’UIP: Honorable Mory DOUNOH porte la voix du CNT à Genève

Le Conseil National de la Transition, sous le leadership de son Président, Dr Dansa KOUROUMA est toujours présent aux grands rendez-vous parlementaires du monde. C’est dans cette dynamique qu’une importante délégation de l’institution conduite par l’honorable Mory DOUNOH Secrétaire parlementaire prend part à Genève, en Suisse, du 23 au 27 mars 2024, à la 148ème Assemblée générale de l’union interparlementaire, UIP.

 

S’exprimant sur le thème de ce rendez-vous intitulé : »diplomatie parlementaire, tisser les liens pour promouvoir la paix et la compréhension « , l’honorable Mory DOUNOH a salué la tenue d’une telle rencontre dans un contexte où le monde est confronté à des défis sécuritaires et de conflits sanglants.

 

Il soutient que la République de Guinée, sous la clairvoyance du Général de corps d’armée, Mamadi DOUMBOUYA, est en refondation et rectification. Des réformes qui souscrivent également aux accords et conventions des nations-unies en matière de paix, de sécurité et de Droit de l’Homme.

 

L’Honorable DOUNOH estime que les parlementaires doivent impérativement interagir pour donner un sens réel à la diplomatie parlementaire comme un véritable outil politique pour consolider et renforcer les liens entre les Parlements. Ceci, à travers la redynamisation et le soutien des groupes d’amitié et des instances parlementaires existants.

D’où son appel pour une implication active des parlementaires dans la prévention des conflits sous toutes leurs formes, pour garantir une paix durable dans le monde.

 

A préciser qu’au cours de cette 148ème Assemblée générale, il sera également question d’adopter des importantes résolutions notamment sur l’impact social et humanitaire des systèmes d’armes autonomes, de l’intelligence artificielle et l’accès à l’énergie renouvelable.

Sont également présents à ce rendez-vous aux côtés de l’honorable Mory DOUNOH, l’Honorable Conseiller national Mamadou Fadia BALDÉ, le Secrétaire général du CNT, M. Souleymane TOURE et le Directeur des relations interparlementaires, M. Aboubacar Sidiki KEITA.

 

Boubacar Koyla DIALLO

Ambassade de Russie à Conakry : le Président du CNT témoigne sa compassion au Peuple Russe

A la tête d’une forte délégation de l’institution, le Président du Conseil National de la Transition, s’est rendu ce jeudi 28 mars 2024 dans les locaux de l’ambassade de la Russie à Conakry. Dr Dansa KOUROUMA est allé présenter ses condoléances les plus attristées au Peuple Russe suite à l’attentat qui a endeuillé ce pays.

Pour rappel, vendredi 22 mars derniers, des individus armés ont ouvert le feu dans une salle de concert près de Moscou, le Crocus City Hall, avant de l’incendier. Le bilan de cette attaque fait état de 143 morts et plusieurs blessés.
Un véritable coup dur pour ce Peuple ami de la Guinée. C’est pourquoi, en se rendant à l’ambassade de Russie dans la capitale guinéenne, le Président de l’organe législatif de la Transition a réitéré toute la consternation et la solidarité de ses compatriotes au Peuple Russe.

 

Une occasion pour Dr Dansa KOUROUMA, de rappeler les rapports de coopération et de relations fraternelles existant entre Conakry et Moscou. Deux États qui ont décidé de coopérer dès les premières heures de l’indépendance guinéenne. Aujourd’hui, cette coopération se porte à merveille notamment dans les domaines économiques, politiques, scientifique et techniques ainsi que de l’enseignement supérieur.

 

Boubacar Koyla DIALLO

Centre directionnel de Koloma: Pose de la première pierre de la construction du siège de l’Assemblée nationale

Le Président du CNT a procédé ce mercredi 27 mars 2024, à la pose de la première pierre de la construction du siège de l’Assemblée Nationale de la République de Guinée sur le site directionnel de Koloma. L’évènement a connu la présence des membres du CNRD, du Ministre Secrétaire général de la Présidence, Général Amara CAMARA, du Ministre Directeur de Cabinet à la Présidence de la République, M. Djiba DIAKITÉ, des membres du Gouvernement, des Conseillers nationaux du CNT, des représentations diplomatiques, des chefs de confessions religieuses, des acteurs politiques et de la société civile, des partenaires au développement et des Mediaş massivement mobilisés.

 

Fruit de la coopération Sino-guinéenne, ce futur siège sera bâti sur une superficie totale de 35 499 m avec superficie de construction de 21.540 m2.

 

Parmi les nombreux intervenants lors de cette cérémonie solennelle, figure M. Ismael NABÉ, Ministre de la Coopération internationale et du plan, dira que la pose de la première pierre de ce projet, est le début d’un projet historique et ambitieux qui transcendera les futures générations et qui s’ajoutera à d’autres projets visant à créer des conditions favorables pour le développement social et économique de la Guinée.

 

« La pose de cette première pierre ne représente pas seulement un acte de construction, mais elle incarne notre engagement envers l’avenir par le billet de la rectification institutionnelle et le repositionnement de notre pays souhaité et voulu par le Président de la République. Je tiens à saluer l’engagement actif du Président du Conseil National de la Transition, Dr Dansa KOUROUMA et toute son équipe, pour la validation réussie de toutes les obligations de la partie guinéenne et la réalisation des travaux préparatoires qui ont permis le démarrage de ce projet de construction. Aussi je voudrais saluer et remercier le gouvernement chinois qui a bien voulu financé cet important édifice » a souligné le Ministre.

 

Ismael NABÉ a aussi rappelé que la coopération Sino-guinéenne a grandement contribué au développement économique de la Guinée et que comme bilan de cette coopération figurent de nombreux projets dans les domaines des mines, des infrastructures, de la santé, de l’énergie, de la formation du commerce et des télécoms.

 

Pour le chargé d’affaires de l’Ambassade de la Chine en Guinée, son pays s’est engagé à poursuivre la mise en œuvre de ce projet ambitieux avec dévouement et détermination pour faire de ce nouveau siège, un symbole fort de la démocratie, la justice et le progrès de la Guinée.

 

« Pour la réussite du projet, nous nous engageons sérieusement pour la qualité et l’avancement des travaux afin de réaliser un projet d’excellence. Nous utiliserons nos technologies avancées et des gestions accumulées. Nous déploierons des efforts pour assurer que le projet soit de bonne qualité », a promis HE Jingxin.

 

Dans son discours de lancement des travaux, le Président du CNT Dr Dansa KOUROUMA a d’abord rendu un vibrant hommage au Président de la République, Général de corps d’armée, Mamadi DOUMBOUYA pour avoir facilité la matérialisation de ce projet vieux de plusieurs décennies.

 

« Permettez-moi de rendre un hommage au Président de la République , Général de corps d’armée, Mamadi DOUMBOUYA, d’avoir posé cet acte. C’est un acte hautement important pour le processus de développement de notre pays et pour l’enracinement de la démocratie en Guinée. C’est un acte majeur qui concrétise l’une des 5 valeurs fondamentales du CNRD. Je veux parler de la refondation. Dès le début, l’institution parlementaire à intégré notion de la refondation dans un langage parlementaire clair. Nous avons estimé que la notion d’institution forte ne se résume pas seulement à l’existence d’hommes et de femmes qui sont dotés de mandat. Mais, obéis à un certain nombre d’éléments. Premièrement, c’est l’existence d’une loi qui intègre l’indépendance, la mission, les moyens de financement et les garanties d’indépendance de l’institution. Deuxièmement, ce sont les hommes et les femmes intègres choisis sur la base d’un processus démocratique. Le troisième élément, l’institution doit être doté d’installation à la hauteur d’institution républicaine.

L’acte que nous posons ce matin est une dimension historique et inoubliable. En effet, c’est la première fois dans l’histoire de notre Nation que les représentants du Peuple vont enfin m, avoir une maison à eux, une estrade où ils exprimeront dans le confort, avec la fierté de se sentir maître, en phase avec les aspirations et les espérances de leurs mandants », a déclaré Dr Dansa KOUROUMA.

 

La construction de ce siège d’un cout global de 31 millions de dollars américains pour une durée d’exécution de 26 mois, ouvre des perspectives passionnantes et améliorera les conditions de travail des députés, renforcera la collaboration des différentes composantes de l’Assemblée nationale. C’est pourquoi l’invite a été faite à tous les acteurs ainsi que les parties prenantes qui auront la lourde responsabilité d’exécuter et de contrôler les travaux de cet important projet, de ne ménager aucun effort afin d’assurer leur exécution diligente dans les délais impartis et dans les règles de l’art.

 

A souligner que ce projet qui comprendra, 3 bâtiments de hauts standing où abritera l’hémicycle de 400 places, 5 salles de réunions de 60 places chacune, un centre de conférence de nombreux bureaux, un complexe de restauration, l’hôtel des députés et des installations sportives, sera réalisé par une entreprise chinoise Shangai Baoye Group Corp.LTD.

 

Sékou SANOH

Plénière: autorisation de ratification de deux importants accords de financement de 100 millions de dollars US

Le Conseil National de la Transition, sous la direction de son Président, Dr Dansa KOUROUMA, a tenu une plénière ce mardi 26 mars 2024, dans la salle de l’hémicycle du Palais du peuple. Cette plénière a porté sur l’autorisation de ratification de deux textes de financement. L’un portant sur le développement du numériqueen en Guinée pour une enveloppe de 60 millions de dollars, et le second portant sur un montant de 40 millions de dollars destiné au financement d’un projet d’approvisionnementen eau potable et d’assainissement en milieu rural, notamment dans les régions de la moyenne et haute Guinée.

 

Selon le Vice-président de la Commission du Plan, des affaires financières et du contrôle budgétaire, l’Honorable Mohamed KABA,  c’est conformément à la décision de la Conférence des Présidents du 20 février 2024, que la Commission du Plan, des Affaires Financières et du Contrôle Budgétaire a été saisie au fond et celle des Affaires Economiques et du Développement Durable  pour avis à l’effet d’examiner les Accords cadre, mandat et de prêt, signés le 09 novembre 2023 entre la Banque Islamique de Développement (BID) et la République de Guinée, pour le financement du projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural dans les régions de la Moyenne et Haute Guinée, pour un montant de 40 millions de dollars US.

Ce financement de 40 millions de dollars US est constitué d’un prêt de 5 millions de dollars US et d’une vente à tempérament de 35 millions de dollars US, permettra de réaliser 500 forages, 90 systèmes d’approvisionnement en eau potable, la réhabilitation de 750 points d’eau existants et la construction de 1 400 latrines familiales publiques.

 

L’objectif spécifique du projet est d’améliorer l’accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement d’une population d’environ 9 15 000 personnes dont 50% de femmes. A ces avantages, s’ajouteront des nouveaux emplois créés..Ce programme national d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en Moyenne et Haute Guinée, ambitionne de de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations des régions de Faranah, Kankan, Mamou et Labé par l’approvisionnementen eau potable, la construction des latrines et le renforcement des capacités du service national d’aménagement des points d’eau (SNAP).

 

La construction de 90 systèmes d’Alimentation en Eau Potable (AEP)  particulièrement attendue comprendra : un forage dont le débit exploitable est supérieur ou égal à 5 mètres cubes par heure, une station de pompage (solaire ou hybride) dont le débit correspond à celui du forage, un château d’eau d’une capacité minimale de 50 mètres cubes, un réseau de canalisations de 3 à 5 km desservant une population totale d’au moins 1 000 à 2 000 habitants. Des bornes-fontaines avec au moins 2 robinets, doivent être placées stratégiquement dans toute la zone, à raison d’une borne-fontaine pour 600 habitants.  Les 500 forages positifs seront équipés de pompe manuelle de marque Kardia ou Vergnet. Au plan technique, poursuit le Rapporteur du jour, les forages auront une profondeur d’environ 80 mètres et seront considérés comme positifs si le débit d’eau est supérieur à 700 litres par heure et si la teneur en fer ne dépasse pas 0,3 mg/l.

 

Étaient présents à cette plénière, le Conseiller du Président de la République en charge des relations avec les Institutions républicaines, Dr Antoine Akoï SOVOGUI, les ministres du pools économique et financier, Ismaël Nabé du Plan et de la Coopération, de l’économie et des finances, Mourana Soumah et du Budget, Facinet SYLLA, la ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique, Rose Pola PRICÉMOU, son homologue de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alpha Bacar BARRY, etc.

Mamadou Saïdou DIALLO et Abdoulaye BALDE

Construction du siège de l’Assemblée nationale : enfin le bout du tunnel !

Ce mercredi 27 mars 2024, s’ouvrira une nouvelle page de l’histoire du Parlement guinéen. Cette date marquera la cérémonie de pose de la première pierre de la construction du siège de l’Assemblée nationale.

 

Amorcé depuis les deux dernières législatures, le processus connait un véritable coup d’accélérateur, grâce à l’engagement du Président du Conseil National de la Transition. En effet, Dr Dansa KOUROUMA a fait de la réalisation de ce méga projet, une de ses priorités. Le démarrage des travaux vient matérialiser cette ambition d’un homme totalement dévoué aux côtés de son Excellence le Président de la République, Général de corps d’armée, Mamadi DOUMBOUYA, à redonner à la Guinée, une place de choix dans le concert des grandes nations.

 

Le projet est si historique et ambitieux, que c’est pour la première fois que le Parlement de la République de Guinée disposera enfin, son propre siège.

 

C’est avec un sentiment de fierté et d’honneur que les parlementaires et le vaillant Peuple de Guinée, verront sortir de terre sur le plateau directionnel de Koloma, pas moins de trois imposants bâtiments dont une salle de conférence qui abritera l’hémicycle de 400 places, 5 salles de réunion de 60 places chacune, de nombreux bureaux, un centre de restauration, l’hôtel des députés, etc…

 

Fruit de la coopération sino-guinéenne, ce joyau architectural sera à la dimension des ambitions des autorités de la Transition, résolument engagées à refonder la Guinée.

 

Boubacar Koyla DIALLO