Présentation de vœux de nouvel an : les travailleurs parlementaires louent les efforts du Président du CNT et s’engagent à l’accompagner dans sa mission

Depuis son installation à la tête de l’organe législatif de la Transition, le Président du CNT a initié de courageuses réformes au sein de l’Administration parlementaire, pour améliorer les conditions de vie et de travail du personnel. Parmi les acquis de ces réformes figurent notamment, l’augmentation du salaire à 50 % et la bancarisation de tous les fonctionnaires parlementaires.

 

Conscients des effets de ces réformes, les travailleurs parlementaires ont tenu à exprimer à l’occasion du nouvel an, leur gratitude à l’endroit du Président de l’institution parlementaire. C’est dans cette optique qu’ils se sont fortement mobilisés ce mercredi 31 janvier 2024 dans l’hémicycle du Palais du peuple.

 

La rencontre a mobilisé autour du Président de l’organe législatif de la Transition, les Conseillers nationaux, les membres du cabinet, des acteurs de la société civile guinéenne, du mouvement syndical, des responsables et élèves des écoles parrainées Dr Dansa KOURORUMA.

 

La Directrice adjointe du cabinet du Président du CNT Madame Ly Marie SOUMAH, le Secrétaire général du CNT Souleymane TOURE, le 2ème Vice Président du CNT Elhadj Seny Facinet SYLLA, le secrétaire Parlementaire, l’honorable Yamoussa SIDIBE, et des travailleurs parlementaires ont tour à tour, salué le leadership du Président de l’organe législatif de la Transition et réaffirmé l’engagement des entités qu’ils représentent, à servir et accompagner loyalement le Président du CNT et les autorités de la Transition.

 

Ces interventions ont été suivies de la remise des cadeaux symboliques au Président du CNT et la présentation à travers un reportage vidéo du prestigieux prix humanitaire KISS 2019, qui lui a été décerné en Inde, par les instituts Kalinga de Technologie Industrielle (KIIT) et des Sciences Sociales (KISS). Ce prix dont la remise a mobilisé plus de 40.000 invités dans la ville indienne de Bhubaneswar, a été accordé à Dr Dansa KOUROUMA, pour ses contributions aux progrès de l’humanité, son leadership exceptionnel, son dévouement pour les causes sociales et son profond engagement pour l’évolution de son pays et du monde.

 

Visiblement émus par cette marque de reconnaissance, le Président du CNT a tout d’abord, rendu un vibrant hommage à la première Vice-présidente de l’institution, l’honorable Hadja Maimouna YOMBOUNO et au 2ème Vice Président Elhadj Sény Facinet SYLLA.

 

Dr Dansa KOUROUMA a ensuite salué l’engagement de tous les Conseillers nationaux et des travailleurs parlementaires à ses côtés. Il a indiqué que la discipline et la ponctualité qu’il a observé en Inde l’ont beaucoup marqué. Pour lui, le prix qu’il a reçu à Bhubaneswar est un appel à l’excellence.

 

Pour cette nouvelle année, le premier responsable du CNT a annoncé des nouvelles mesures pour qualifier davantage le rendement des Conseillers nationaux et des travailleurs parlementaires. Il s’agit notamment du respect de l’heure au service et dans les travaux parlementaires.

 

Zézé Pierre GUILAVOGUI

Dakar : le CNT participe à la rencontre parlementaire sur la gestion intégrée des ressources marines et côtières

La capitale sénégalaise, Dakar a abrité du 05 au 07 septembre 2023, l’atelier de présentation des enjeux de gestion intégrée des ressources marines et côtières. La délégation du CNT composée des Honorables Conseillers Nationaux Aissata CAMARA vice-présidente de la commission affaires économiques et développement durable et Bangaly Cherif, membre de ladite commission, a activement contribué aux échanges entre les parlementaires et élus locaux.

 

Il était question de débattre sur des politiques d’aménagement à travers un dialogue constructif, pour un engagement des parlementaires et les élus locaux sur :

  • les problématiques de la gestion de la zone côtière ;
  • le processus de ratification des 4 protocoles additionnels à la Convention d’Abidjan et le renforcement des cadres juridiques nationaux.

La façade atlantique de l’Afrique dispose d’écosystèmes marins et côtiers (les mangroves, les zones humides, les dunes sableuses, les herbiers marins, etc.) riches, diversifiés et qui constituent une protection naturelle face à l’élévation du niveau marin et aux épisodes climatiques extrêmes. Ces écosystèmes sont également la source de production de ressources et de services vitaux pour les populations et des opportunités économiques significatives. Ils sont aujourd’hui menacés par des risques anthropiques majeurs et des évènements climatiques extrêmes compromettant ainsi leur existence et/ou le maintien des biens et services qu’ils procurent.

 

Face à la gravité de ces problèmes qui plombent le développement des pays de la façade Sud-Est de l’Atlantique, de nombreuses actions de conservation de l’environnement et des ressources naturelles sont menées aussi bien dans les cadres de coopération sous-régionale que continentale, mais les résultats restent cependant très limités au regard des importants besoins pour inverser les tendances lourdes de dégradation des zones côtière et marines et les impacts négatifs sur les conditions de vie des populations.

 

C’est dans ce cadre que les Etats parties ont adopté quatre protocoles additionnels afin de prévenir, atténuer et lutter contre les menaces sur les écosystèmes marins. Il s’agit du :

  • Protocole de Bassam, sur la pollution provenant de sources et d’activités terrestres ;
  • Protocole de Malabo sur les normes environnementales associées aux activités pétrolières et Gazières offshores ;
  • Protocole de Pointe Noire sur la Gestion intégrée des zones côtières ;
  • Protocole de Calabar sur la gestion durable des mangroves.

Cellule de Communication

Palais de Kensington : le discours de vérité du Président du CNT au forum parlementaire sur la sécurité et les renseignements

Le forum parlementaire sur la sécurité et les renseignements a pris fin ce vendredi 1er septembre 2023 sur une note de satisfaction au Palais de Kensington à Londres au Royaume-Uni.

 

Cette dernière journée a été marquée par l’intervention du Président du Conseil National de la Transition de Guinée.

 

Dr Dansa Kourouma, puisqu’il s’agit de lui, a mis l’occasion à profit pour interpeller les parlementaires, diplomates, experts, consultants sur leur responsabilité face à la résurgence des conflits et attaques terroristes dans le monde en général et en Afrique plus particulièrement car, selon le Global Terrorism Index, en 2021, sept (7) des dix (10) pays les plus touchés par le terrorisme se trouvaient en Afrique.

 

Pour faire face à ces défis monumentaux, le Président du CNT a invité les participants à ce forum de Londres à intensifier leurs efforts pour renforcer la sécurité et les renseignements à l’échelle mondiale.

 

De l’avis du leader de l’organe qui fait office de parlement de transition, « la lutte contre le terrorisme ne doit pas être un prétexte pour restreindre les libertés civiles. La sauvegarde de ces principes est essentielle pour préserver la confiance de nos citoyens et renforcer la stabilité. », a-t-il déclaré.

Dr Dansa Kourouma a aussi insisté sur la coopération entre les Etats et les organisations internationales, les ONG et les partenaires régionaux pour élaborer des solutions globales et durables.

 

Dans son discours de vérité, le numéro un du Conseil National de la Transition estime que l’Afrique ne doit plus continuer à briller par son absence au Conseil de sécurité, qu’elle ne doit non plus continuer à recevoir des injonctions ou des instructions des membres permanents. Pour lui, il y a nécessité de revoir les rapports entre l’Afrique et le reste du monde au sein du Conseil de sécurité des nations unies :  » Les armes doivent être remplacées par la diplomatie responsable pour l’Afrique. », a-t-il martelé.

 

Enfin, le législateur en chef de la Transition guinéenne a encouragé les parlementaires présents au forum de Londres à agir avec détermination et dévouement pour promouvoir la sécurité, la stabilité et les valeurs démocratiques qui sont essentielles pour un avenir commun.

 

Cellule de communication

La Guinée face aux défis mondiaux : Dr Dansa KOUROUMA participe au Forum parlementaire à Londres

Du 30 août au 1er septembre 2023, la capitale britannique accueille la 12ème édition du Forum Parlementaire sur le Renseignement et la Sécurité. Pour cette édition, c’est au Qatar qu’incombe l’honneur de présider ledit Forum. L’événement regroupera 283 délégués parlementaires venant de 60 pays différents.

 

Dr Dansa KOUROUMA, Président du Conseil National de la Transition, représente la Guinée à cette importante rencontre. Il est convié en tant que panéliste le 1er septembre pour discuter du thème « Les Perspectives de la Sécurité en Afrique » aux cotés des représentants de la Sierra Leone et du Soudan.

 

Le contexte mondial est marqué par une recrudescence des menaces terroristes. Des attaques déjouées chaque année interpellent sur l’urgence d’agir maintenant. Ce Forum est né de cette nécessité, et plus particulièrement après les révélations de l’informaticien d’Edward Snowden. L’objectif consiste à renforcer la sensibilisation et la collaboration entre nations alliées.

Fort de 11 éditions précédentes organisées à travers divers pays, le Forum Parlementaire sur le Renseignement et la Sécurité est devenu une plateforme incontournable. Ici, parlementaires et experts débattent de questions essentielles, allant de la sécurité nationale, la cybersécurité ou le partage de renseignements.

 

Outre le Forum, la délégation guinéenne bénéficiera d’une immersion dans le système parlementaire britannique. En tant que monarchie constitutionnelle, le Royaume-Uni dispose d’un Parlement composé par la Chambre des Lords et la Chambre des Communes. La souveraineté parlementaire y est un principe cardinal.

 

Ce mercredi 30 août 2023, Dr Dansa KOUROUMA a été reçu à Chatham House, l’institut royal des affaires internationales britannique, où il est intervenu sur le rôle du CNT dans la Transition guinéenne. Cette institution, réputée pour ses analyses pointues et sa volonté de promouvoir un dialogue ouvert, s’aligne avec les aspirations de la Guinée pour un développement durable et équitable.

 

La présence du Président de l’organe législatif de la Transition à ces événements souligne la détermination de la Guinée à combattre le terrorisme et à collaborer avec les autres pays du monde pour des sociétés plus sûres où chacune et chacun peut vivre en bonne intelligence avec son prochain.

 

Cellule de Communication

Dr Dansa Kourouma ouvre la voie : La Guinée explore de nouvelles opportunités avec Moscou

Conformément à la vision du Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, Dr Dansa Kourouma poursuit résolument son agenda d’ouverture de la Guinée au reste du monde, avec pour objectif de renforcer les relations multilatérales. Dans cette optique, une rencontre stratégique a eu lieu à Saint-Pétersbourg, lors du Sommet Russie-Afrique, entre la délégation du CNT conduite par son Président et le Conseiller chargé des questions climatiques du Président de la République Fédérale de Russie.

Lors de cette réunion, les deux parties ont évalué les pistes et domaines de coopération possibles pour consolider les liens d’amitié entre Conakry et Moscou. Cette initiative marque une étape significative dans le renforcement des relations bilatérales entre les deux nations.

 

La délégation de la République de Tchétchénie, représentant l’émissaire du Président Vladimir Poutine, était également présente lors de cette rencontre. Ils ont exprimé la volonté des autorités tchétchènes de revitaliser leur coopération avec la Guinée. Cette manifestation d’intérêt montre l’importance que les deux pays accordent à un partenariat mutuellement bénéfique.

 

En réponse à ces différentes ambitions, le Président du Conseil National de la Transition a souligné que la République de Guinée est ouverte à toutes propositions visant à contribuer au développement socioéconomique durable du pays. Cette ouverture d’esprit est essentielle pour établir des partenariats solides et fructueux.

 

Au cours du Sommet Russie-Afrique de Saint-Pétersbourg, plusieurs autres rencontres sont prévues entre les délégations guinéennes et d’autres nations participantes. L’objectif est de renforcer et de promouvoir davantage les relations d’amitié et de coopération entre Conakry et le reste du monde.

 

La vision du Colonel Mamadi Doumbouya pour une Guinée ouverte et engagée sur la scène internationale semble porter ses fruits. En saisissant les opportunités de coopération avec d’autres nations, la Guinée aspire à jouer un rôle clé dans le développement régional et mondial.

 

Cellule de Communication

Russie : Dr Dansa Kourouma dans l’élan d’un partenariat fructueux entre le CNT et la Douma d’Etat

En marge du sommet Russie-Afrique qui s’est tenu à Saint-Pétersbourg, Dr Dansa KOUROUMA, Président du Conseil National de Transition, a eu l’occasion de rencontrer ses homologues de la Douma d’État de la fédération de Russie. Lors de cette rencontre, les discussions ont principalement porté sur le renforcement de la diplomatie parlementaire, la promotion de l’éducation, de l’énergie et de la santé.

 

Dans le but de concrétiser rapidement ce partenariat fructueux, un groupe d’amitié a déjà été initié. Cette nouvelle rencontre entre les deux institutions marque donc un important pas en avant dans le domaine de la diplomatie parlementaire, ouvrant la voie à une redynamisation des liens d’amitié et de coopération entre les deux parties.

Une délégation du parlement russe composée des membres du groupe d’amitié Guinée-Russie est attendue prochainement à Conakry pour la formalisation de ce partenariat.

 

Le forum Économique et Humanitaire Russie-Afrique, un événement majeur qui se veut une occasion de dessiner l’avenir d’une coopération fructueuse entre la Russie et les Etats d’Afrique. Le sommet de Saint-Pétersbourg a offert aux dirigeants africains une opportunité précieuse de créer des contacts propices à un développement harmonieux et durable. Ce cadre a favorisé les échanges et les discussions autour de projets économiques et humanitaires.

 

Cellule de Communication

Rentrée parlementaire en Guinée-Bissau : la 1ère Vice-présidente du CNT salue une coopération historique entre Conakry et Bissau

Ce jeudi 27 juillet 2023, s’est tenue à Bissau, la rentrée parlementaire de la 11ème législature de l’Assemblée Nationale Populaire de Guinée-Bissau. Cette cérémonie solennelle a connu la présence de la première vice-présidente du Conseil National de la Transition. Hadja Maïmouna YOMBOUNO BANGOURA à la tête d’une importante délégation parlementaire est allée témoigner de la solidité des relations historiques existants entre les deux pays voisins de l’Afrique de l’Ouest.

 

Dans son discours de circonstance, la Vice-présidente a exprimé sa gratitude envers les hôtes pour l’invitation de l’organe législatif qu’elle représente. Elle soutient également que sa présence à cet événement symbolise l’engagement ferme du CNT à consolider la coopération interparlementaire entre Conakry et Bissau.

Hadja Maimouna YOMBOUNO-BANGOURA a rappelé les liens profonds entre la Guinée et la Guinée-Bissau.  Des liens qui ont été tissés par les pères fondateurs dans leur quête commune d’indépendance et de liberté. Elle a insisté sur la nécessité de préserver cet héritage commun et de le faire prospérer pour les futures générations.

 

 

Cellule de Communication

Audience :  le Président du CNT reçoit la Conseillère spéciale, chargée du genre auprès du Président de la République de Côte d’Ivoire

Le Président du Conseil National de la Transition a reçu en audience ce mardi, une délégation ivoirienne conduite par la Conseillère Spéciale, chargée du genre auprès du Président de la République de Côte d’Ivoire, 𝐒. 𝐄. 𝐌. 𝐀𝐥𝐡𝐚𝐬𝐬𝐚𝐧𝐞 Dramane 𝐎𝐔𝐀𝐓𝐓𝐀𝐑𝐀. La délégation a été introduite au CNT par la Première Vice-présidente de l’institution parlementaire Hadja Maimouna YOMBOUNO.

 

Madame 𝐘𝐀𝐎 𝐄𝐔𝐏𝐇𝐑𝐀𝐒𝐈𝐄 𝐊𝐎𝐔𝐀𝐒𝐒𝐈 était venue faire part au Président de l’organe législatif de la Transition, de la volonté de son pays à accompagner la Guinée dans le processus de mise en place du 𝐂𝐨𝐦𝐩𝐞𝐧𝐝𝐢𝐮𝐦 𝐝𝐞𝐬 𝐂𝐨𝐦𝐩é𝐭𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐅é𝐦𝐢𝐧𝐢𝐧𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐆𝐮𝐢𝐧é𝐞 (𝐂𝐎𝐂𝐎𝐅𝐆𝐔𝐈). Une initiative de la 𝐂𝐡𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐔𝐍𝐄𝐒𝐂𝐎 « 𝐄𝐚𝐮 𝐟𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐝𝐞 𝐃é𝐜𝐢𝐬𝐢𝐨𝐧𝐬 » qui vise à renforcer la visibilité, la participation et le leadership des femmes dans la gestion des affaires publiques et privées à tous les niveaux.

Entouré des membres du caucus des femmes parlementaires du CNT, le Président du Parlement transitoire a salué l’accompagnement de la Côte d’Ivoire dans cette vision du Président de la Transition, le Colonel Mamady DOUMBOUYA.  Dr Dansa KOUROUMA a promis de ne ménager aucun effort pour booster à travers des textes de loi, la participation des femmes à la gestion des affaires publiques et privées.

 

Cellule de Communication

𝐀𝐮𝐝𝐢𝐞𝐧𝐜𝐞 : 𝐮𝐧𝐞 𝐝𝐞́𝐥𝐞́𝐠𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐏𝐚𝐫𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐑𝐮𝐬𝐬𝐞 𝐜𝐡𝐞𝐳 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐓

Ce mardi 11 juillet 2023, le Président du Conseil National de la Transition, accompagné des membres du bureau, a reçu en audience une délégation du Parlement de la Russie. Les discussions entre le Président de l’organe législatif de la Transition et ses hôtes ont porté sur le renforcement des relations parlementaires entre Conakry et Moscou.

 

Au cœur des échanges entre le Dr Dansa KOUROUMA et la délégation conduite par l’honorable Natalia KRASOVSKAYA, figurait l’opérationnalisation des groupes d’amitié Guinée-Russie. Il convient de rappeler que lors de sa visite à la Douma d’État en mars dernier, le Président du Conseil National de la Transition avait discuté avec son homologue russe, Viatcheslav Volodine, de la nécessité d’établir une coopération parlementaire dynamique par le biais de la création de groupes d’amitié.

 

Le Président du CNT a réaffirmé, au nom du parlement guinéen, sa volonté de coopérer avec la Douma d’État, en mettant un accent particulier sur la coopération dans le domaine de l’éducation, notamment la recherche, ainsi que sur le transfert de compétences techniques et technologiques. L’objectif est d’aider la Guinée à relever les défis du secteur minier, du transport et des infrastructures.

Cette audience marque une étape importante dans le renforcement des relations entre le Conseil National de la Transition et le Parlement russe. Elle témoigne de l’engagement des deux parties à promouvoir une coopération mutuellement bénéfique. La mise en place de groupes d’amitié permettra de renforcer les échanges et de favoriser le partage d’expertise dans différents domaines.

 

Le Président du CNT a exprimé sa satisfaction quant à cette rencontre fructueuse et a souligné l’importance de la coopération entre les parlements des deux pays pour le développement socio-économique de la Guinée. Il a également exprimé sa gratitude envers la délégation russe pour son intérêt et son engagement envers la coopération bilatérale.

 

Cette initiative témoigne de la volonté du Président du CNT de renforcer les partenariats internationaux et d’explorer de nouvelles opportunités de coopération pour le bénéfice du peuple guinéen. La mise en place de groupes d’amitié Guinée-Russie favorisera un échange de connaissances et de bonnes pratiques, contribuant ainsi à l’avancement des secteurs clés de l’économie guinéenne.

 

Cellule de Communication

Bruxelles : l’Union européenne approuve la résolution de la délégation parlementaire Guinéenne sur la crise humanitaire dans les pays de l’OEACP touchés par le terrorisme

La 43ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE se tient à Bruxelles au siège du Parlement européen depuis le 24 juin 2023. Cette rencontre internationale réunit les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l’Union Européenne. La République de Guinée, représentée par le Conseil National de la Transition, joue un rôle actif dans les travaux de cette importante session interparlementaire.

A l’occasion de cette session, lors des travaux de commission du lundi 26 juin 2023, un compromis a été trouvé entre la délégation européenne et celle de l’ACP concernant la résolution proposée par la Guinée, rejoint par le Burkina et d’autres Groupes politiques européens sur la crise humanitaire dans les pays de l’OEACP touchés par le terrorisme. Cette proposition s’appuie sur un ensemble de conventions et d’accords internationaux, notamment :

  • La déclaration du Secrétaire général des Nations Unies du 28 mars 2023 sur les activités criminelles qui favorisent la montée du terrorisme ;
  • La Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ;
  • La Charte africaine des droits de l’homme et des peuples ;
  • Le Pacte international des Nations Unies relatif aux droits civils et politiques de 1966 ;
  • La déclaration de Nairobi « Nguvu ya Pamoja » de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), condamnant le terrorisme sous toutes ses formes et ses liens de plus en plus étroits avec la criminalité transnationale organisée et la traite des êtres humains ;
  • La résolution du Parlement européen du 23 juin 2022 sur la mise en place et la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) ;
  • La résolution de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE du 11 mars 2021 sur la démocratie et le respect des constitutions dans les États ACP et dans l’Union européenne.

Cette résolution appelle les pays de l’OEACP touchés par le terrorisme à redoubler d’efforts pour protéger les populations et à mettre en place rapidement des mesures efficaces pour fournir une aide humanitaire aux personnes dans le besoin. Cela inclut notamment la garantie de services essentiels tels que les soins de santé, l’éducation et l’accès à l’eau potable, ainsi que la création de zones sécurisées et de corridors humanitaires pour faciliter la distribution de l’aide.

 

Elle souligne également la nécessité d’une coopération renforcée entre l’Union européenne et l’OEACP face à un climat international d’instabilité, d’incertitude et d’insécurité, ainsi qu’aux difficultés mondiales déjà évoquées lors de la 45e session du Conseil des ministres ACP-UE.

 

La résolution exhorte vivement l’Union européenne et ses États membres à accroître de manière significative leur aide humanitaire aux pays de l’OEACP touchés par le terrorisme. Cela devrait se concentrer en particulier sur la fourniture de services indispensables tels que les soins de santé, l’éducation et l’eau potable, ainsi que sur la protection des groupes vulnérables, notamment les femmes, les enfants et les communautés vulnérables.

 

La délégation guinéenne est dirigée par le Président de la Commission des Affaires Économiques et du Développement durable, le Dr Alpha Abdoulaye DIALLO. Elle est composée des Conseillers nationaux Tiguidanké TRAORE, Vice-présidente de la Commission des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, et Ahmed Tidiane SYLLA, membre de la Commission Constitution, Lois et Organisation Judiciaire.

Cellule de Communication