Nouvelle Constitution: échanges autour de la prise en compte des Droits de l’Homme

Comment contribuer à poser les bases des grands principes des Droits de l’Homme et du constitutionnalisme dans la rédaction de la nouvelle Constitution? La question était au centre d’un atelier d’échanges tenu les 10, 11 et 12 mai 2024 à Kindia.

 

C’est une initiative du Conseil National de la Transition en collaboration avec ONU Droits de l’Homme.

 

La rencontre a regroupé des Conseillers nationaux, membres du Cabinet du Président du CNT et des partenaires au Développement.

 

Durant les trois jours de débats, la vingtaine de participants a échangé sur plusieurs sujets. Il s’agit notamment de l’état des lieux du processus d’élaboration de la nouvelle Constitution, l’identification des questions centrales des Droits de l’Homme devant être prises en compte dans la nouvelle Constitution, des institutions constitutionnelles dont le mandat est en lien avec la promotion et la protection des Droits de l’Homme.

 

Aux termes des travaux, le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme dont le mandat est d’apporter un appui technique aux autorités de la Guinée sur toute question de promotion et de protection des Droits de l’homme, s’est engagé à appuyer le Conseil National de Transition (notamment la Commission en charge de la rédaction de la Constitution) en ce sens.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn