Plénière du CNT : les Conseillers nationaux adoptent la ratification de trois importants textes de loi

Dans le cadre des travaux parlementaires du Conseil National de la Transition, les honorables Conseillers nationaux se sont réunis en session plénière le lundi 8 juillet 2024, sous la présidence de Son Excellence Monsieur le Président du Conseil National de la Transition. Trois importants textes de loi étaient inscrits à l’ordre du jour de cette Plénière.

Il s’agit :

-De l’accord de financement du projet d’appui au développement agro-pastoral, à la digitalisation et à l’accès aux marchés en Guinée (PADDAMAG) ;

-De l’Accord de Prêt entre la République de Guinée et le Fonds Saoudien pour le Développement, relatif à la Construction d’un Hôpital Mère et Enfant en République de Guinée, signé le 09 novembre 2023.

-De la Convention de crédit signée entre la République de Guinée et l’Agence Française de Développement (AFD), relative au financement du projet d’amélioration de l’accès à l’électricité en Guinée forestière (PAAEGF) signée le 23 avril 2024.

 

La rencontre a mobilisé à l’hémicycle du Palais du Peuple, le Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Oumar Diouhé BAH, le Ministre de l’Agriculture et de l’l’élevage Félix LAMAH, le Ministre de la justice et des droits de l’homme Yaya Kaïraba KABA, et les représentants des organisations socioprofessionnelles du pays.

À cette occasion, le Président du CNT a interpellé le gouvernement sur la problématique de la desserte en électricité. Dr Dansa KOUROUMA a invité l’exécutif à une franche collaboration avec le parlement, pour trouver une solution idoine «Il faut qu’il ait un échange entre l’exécutif et nous pour analyser les pistes de solution. Aujourd’hui, le problème d’électricité dépasse le Ministère de l’Energie, ça doit être une préoccupation de tout le gouvernement. Ce n’est plus un problème mais c’est une crise, alors la question sur l’énergie doit être prioritaire. Il faut que la nouvelle génération vive avec le courant au quotidien, avec le courant dans la maison, dans les rues. Pour moi, cela est extrêmement important. Et, si on ne réussit pas ce pari, on ne pourrait pas parler avec honneur devant nos enfants parce que Dieu nous a choisis pour conduire les destinées de la Guinée pour le moment. Ces problèmes perdurent depuis l’indépendance, si c’est le bateau la solution pourquoi ne pas faire venir le bateau ? Il n’y a pas de sujet tabou quand il s’agit d’améliorer les conditions de vie de nos populations, et aucun sacrifice n’est de trop s’il s’agit de l’amélioration des conditions de vie de nos populations» a t-il indiqué

Dans un langage franc et direct, le Président de l’organe législatif de la Transition a dénoncé la mauvaise gestion des projets de barrages hydroélectriques par les dirigeants d’alors. Il a invité le gouvernement à trouver rapidement une solution pour ramener le courant dans les ménages en cette période de vacances. « Si la gestion de l’énergie surtout les barrages hydroélectriques était une réalité, on n’allait pas parler aujourd’hui de déficit, ce n’est pas possible. C’est qu’on s’est leurré, on a trompé la population parrapport à ça. Il faut oser à certains moments dire les choses telles que ça se présente et passer à des solutions qui puissent arranger les choses. La saison pluvieuse avec des risques d’incendie, d’accidents, de vols, de grandes criminalités où les enfants sont à la maison parce que c’est la période des vacances, s’il n’y a pas d’électricité, c’est difficile. Alors toute solution qui peut nous permettre de passer ce cap, quel que soit, le coût, il faut le faire. Le développement n’a pas de prix, nous avons des projets miniers qui apportent beaucoup d’argent à l’Etat guinéen », a déclaré Dr Dansa KOUROUMA

Aux termes d’un débat fructueux entre les Conseillers nationaux et les chefs de départements concernés, la ratification des trois textes de loi a été autorisée par la majorité des membres de l’organe législatif de la Transition présents.

 

Zézé Pierre GUILAVOGUI

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn