Audience : une délégation du Haut commissariat des nations unies aux Droits de l’Homme chez le Président du CNT

La question des Droits de l’Homme et des libertés publiques est l’une des préoccupations majeures du Conseil National de la Transition. L’organe législatif veut avoir une approche intégrée sur le sujet. C’est dans cette optique que le Président du Conseil National de la Transition a reçu en audience, dans la matinée de ce lundi 20 mai 2024, une délégation du haut commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme.

 

Cette rencontre intervient une semaine après un atelier d’échanges organisé par l’institution parlementaire sur les grands principes des Droits de l’Homme. La délégation onusienne était venue présenter le rapport synthèse des recommandations de cet atelier et faire un plaidoyer pour la prise en compte dans la nouvelle Constitution des principes fondamentaux des Droits de l’Homme.

 

M. Aimé Kakolo NTUMBA, représentant pays du Haut commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a saisi cette opportunité pour saluer les efforts des Conseillers nationaux dans l’amélioration de la législation en matière de promotion et de protection des Droits de l’Homme en Guinée. Il a réaffirmé l’engagement de son institution aux côtés du CNT.

 

Le Président du CNT a rappelé l’impérieuse nécessité pour chaque partie d’œuvrer pour la promotion et la protection des Droits de l’Homme et des libertés publiques. Dr Dansa KOUROUMA a indiqué que pour une société harmonieuse, chaque pays ou continent devrait pouvoir définir ses principes des Droits de l’Homme en fonction de ses réalités socio- culturelles.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn