PLFI 2024: le budget du Ministère des sports enregistre une baisse

Le Ministère de la jeunesse et des sports au compte de la Loi de finances initiale 2024 a bénéficié d’une allocation budgétaire de 444 milliards 539 millions 278 mille franc guinéen. Un montant en légère baisse par rapport à l’enveloppe lors de la LFR 2023 qui était de l’ordre de 761 milliards 592 millions 633 mille franc guinéen. Soit une diminution de plus de 317 milliards.

Le Ministre de la jeunesse et des sports entouré des cadres de son département étaient Dimanche 24 Décembre 2024 devant les Conseillers nationaux de la commission Santé Education Affaires sociales et culturelles pour solliciter l’appui de la représentation nationale.

 

Lansana Béa DIALLO, plaide auprès des Honorable Conseillers nationaux pour la mise à disposition de son département des ressources suffisantes pour la création des conditions favorables à l’organisation des activités sportives et la prise en compte effective des projets et programmes en faveur des jeunes.

 

Toutefois, les Conseillers nationaux ont tout d’abord tenu à être édifiés sur la gestion du budget 2024 . En réponse, le Ministre Lansana Béa DIALLO a énuméré quelques actions phares menées par son équipe.
Concernant le Volet jeunesse par exemple, le Chef du gouvernement note entre autres:

 

– la célébration de la journée nationale du Volontariat ;
– le renforcement des capacités de 450 PME dans les différentes régions du pays,
– le lancement du Projet d’insertion par corps de métier de 2000 jeunes,
– le recrutement de 4 entreprises pour le pavage des rues de la Préfecture de Kouroussa….

 

S’agissant du volet sport , le Ministre Béa Diallo se félicite de la réalisation de plusieurs autres grands chantiers et les honneurs grâce à des trophées obtenus par certaines équipes nationales guinéenne dans plusieurs disciplines :

 

Au plan infrastruturel :
– lancement des travaux de rénovation des stades de Nongo et du 28 Septembre pour le remise à niveau conformément aux normes CAF et FIFA,
– le lancement de la construction de 8 stades de proximité et de 3 maisons des jeunes à Conakry et à l’intérieur du pays,
– la vulgarisation de la loi sur le sport et les activités sportives,
– la qualification du Syli national à la Coupe d’Afrique des Nations de football en côte d’Ivoire.

 

A ce niveau, le Ministre des sports souligne qu’une inscription de plus de 85 milliards de franc guinéen existe dans le budget total de son département au titre des dépenses du personnel , des primes des sportifs , des anciennes gloires du sport, le salaire de l’entraîneur du Syli national A et des primes relatives à la participation de la Guinée à cette CAN.

 

Selon le Monstre, cette dotation représente 19, 63 % du budget global de son département.
Lansana Béa DIALLO soiuhaite que le budget de la participation de la Guinée à cette Coupe d’Afrique soit examiné indépendamment du budget global du Ministère.

 

Dans l’atteinte des objectifs assignés par le gouvernement, le Ministre des sports expriment des besoins et plus de moyens pour faire face aux défis. Car selon lui, la sous évaluation des besoins suivant la spécificité du département, la non prise en compte de la vulgarisation du sport à la base, le retard dans le processus de délivrance des ordres de missions, le retard dans le paiement des primes des sportifs, la faiblesse des régulations budgétaires ou encore le non paiement des arriérés des partenaires tenanciers des agences de voyage et Hôtels sont autant de défis à relever.
Lansana Béa DIALLO estime que pour circonscrire l’impact des improvisations, qu’il faut prendre en compte le Plan d’action des compétitions sportives.

 

Au terme des échanges, le ministère de la jeunesse et des sports par la voix de son premier responsable, s’est engagé à mettre à disposition des Conseillers nationaux toutes les données et autres justifs afin d’éclairer la lanterne des représentants du peuple sur la gestion et les besoins de son administration.

 

M. DIALLO a enfin attiré l’attention des Honorables Conseillers sur l’impact du drame du dépôt de carburant à Coronthie sur des services relevant de son département.

 

Il s’agit notamment des locaux de la Fédération guinéenne de football, du siège du COCAN et des bureaux de l’ ONJS.
Le coût total pour la rénovation de l’ensemble de ces locaux atteint 15 milliards de franc guinéen selon les calculs des cadres techniques et financiers du Ministère de la jeunesse et des sports.

 

Ibrahima Sory CAMARA

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn